Qu’est-ce que le RPs ?

Le rhumatisme psoriasique (RPs) est une forme d’arthrite qui fait partie d’une famille d’affections associées au psoriasis appelée maladie psoriasique. Il occasionne des douleurs, une raideur et une enflure des articulations. S’il n’est pas traité, le rhumatisme psoriasique peut engendrer de graves lésions articulaires.

 

Le rhumatisme psoriasique touche les articulations périphériques telles que les chevilles, les genoux ou les coudes (arthrite), le squelette axial, qui comprend la colonne vertébrale (spondylarthrite), l’enthèse, soit la région d’un os où viennent s’insérer les ligaments et les tendons (enthésite), les doigts et les orteils (leur inflammation; dactylite), la peau et les ongles.

 

Presque toutes les personnes atteintes de rhumatisme psoriasique présentent un psoriasis et, pour la majorité d’entre elles, l’affection cutanée apparaît avant la maladie articulaire. Dans 10 à 15 % des cas, le rhumatisme psoriasique peut apparaître avant le psoriasis. Poser un diagnostic de rhumatisme psoriasique peut constituer un défi de taille en raison du fait que ses symptômes peuvent être confondus avec ceux de la goutte et de la polyarthrite rhumatoïde.

Environ 
80%
des personnes atteintes de RPS développent le psoriasis en premier.

Attribuer la douleur articulaire à diverses causes est fréquent

Dre Jodie Reis précise que dans les cas où la douleur ou l’enflure persiste ou s’aggrave, il peut s’agir d’un rhumatisme psoriasique.